Les Amis de l'Orgue de Moudon
Interprètes depuis 2004
Interprètes 2017 soulignés
  1. Lisandro Abadie
  2. Mina Balissat
  3. Brigitte Balleys
  4. Vincent Barras
  5. Gabor Barta
  6. Guillaume Bouillon
  7. Michel Brodard
  8. Giliane Bussy
  9. Séverin Bussy
  10. Alexandre Cellier
  11. Caroline Charrière
  12. Anne Chollet
  13. Aude Chollet
  14. Jean Chollet
  15. Camilla Colela
  16. Valerio Contaldo
  17. François Delor
  1. Octavio De La Roza
  2. Jean Duperrex
  3. Denis Fedorov
  4. Brigitte Fournier
  5. Geneva Brass Quintet
  6. Christophe Gorlier
  7. Camille Giraudo
  8. Mirga Grazinyte-Tyla
  9. Shagan Grolier
  10. Kathrin Hottiger
  11. Diego Innocenzi
  12. Rachel Kolly d'Alba
  13. Ton Koopman
  14. Kristina Kosmina
  15. Patrick Lehmann
  16. Marie Lys Jaermann
  17. Gabrielle Jardin
  18. Héléna Macherel
  19. Frédéric Martin
  20. Joëlle-Aurélie Masson-Mayor
  1. Daniel Meylan
  2. Jean-François Michel
  3. Valentin Monnier
  4. OCL
  5. Simon Peguiron
  6. Nathalie Pfeiffer
  7. Anna Pilipiec
  8. Catherine Pillonel-Bacchetta
  9. Pierre Pincemaille
  10. Clothilde Ramond
  11. Yves Rechsteiner
  12. Benjamin Righetti
  13. Lionel Rogg
  14. Vincent Thévenaz
  15. Philippe Thonney
  16. Paul Urstein
  17. Jean-François Vaucher
  18. Laurence Verant
  19. Benoît Zimmermann











lisandro
Site de Lisandro Abadie, basse













balleys
Mina Balissat est née à Nagoya au Japon. Elle commence l'étude du piano, puis celle du solfège et du chant à l'institution protestante. Après avoir donné quelques concerts de piano à quatre mains avec Anka Carlton à Montreux et à Leysin, elle entre, en 1987, au Conservatoire de Lausanne dans la classe d'orgue de Jean-François Vaucher où elle obtient en 1993 un premier prix de virtuosité avec félicitations du jury; elle suit également des cours d'orchestration. Désireuse d'élargir son répertoire, elle part travailler avec Bernard Lagacé à Montréal et se perfectionne, notamment en musique contemporaine,auprès de Kei Koïto au Conservatoire de Lausanne, où elle acquiert sa licence de concert en 1997. Organiste invitée du Festival Bach de Lausanne et du Festival de musique contemporaine de Cracovie, Mina Balissat aborde tous les répertoires avec une prédilection pour les œuvres de notre époque et a créé des œuvres de plusieurs compositeurs contemporains. Elle enregistre en 2002, pour le label Doron, un disque consacré à des œuvres des compositeurs suisses contemporains Raffaele d'Alessandro, Michel Hostettler, Klaus Huber, Boris Mersson, Eric Gaudibert et André Zumbach.Veuve du compositeur vaudois Jean Balissat, Mina Balissat vit actuellement à Corcelles-le-Jorat (VD). Elle est organiste titulaire de l'orgue de la paroisse protestante de La Sallaz-Vennes (Lausanne).

balleys
Site de Brigitte Balleys, mezzo-soprano













barras

Site de Vincent Barras, saxophone













barta


Haut de page
D'origine hongroise, Gabor Barta est né à Lugano en 1974. Il étudie d'abord le piano, puis le violon avec Kati Major, Nicolas Chumachenco (Zürich) et Thomas Füri (Bâle). Son parcours le mène à fonder, avec d'autres musiciens issus du Gustav Mahler Jugen-dorchester, le Mahler Chamber Orchestra (parrainé par Claudio Abbado). Parallèlement, il se perfectionne à Winterthur chez György Pauk, occupe le poste de violon solo de l'Orchestre symphonique suisse de jeunes, et fait partiedu Kammeror-chester Basel (Hogwood). Depuis 2002, Gàbor Barta est violoniste à l'Orchestre de chambre de Lausanne (C. Zacharias) ; il a à son actif différents enregistrements, entre autres la création sur CD du Trio à cordes de Daniel Schnyder (2011) ainsi qu' un CD avec son groupe de musique d'Amérique latine "Prisma Latino". Passionné de musique folklorique et de jazz, il se produit aussi comme animateur de programmes conçus pour les enfants. A l'Université Populaire de la Broye, il a donné avec succès un cours sur le violon et son univers.



guillaume


Guillaume Bouillon a commencé le violoncelle à l'âge de 9 ans au conservatoire de Cambrai puis Valenciennes dans la classe d'Emmanuel Puigdemont. Il a par la suite rencontré d'autres professeurs, notamment Hélène Dautry avec qui il étudie au conservatoire de Lille et obtient son Diplôme d'Etudes Musicales en 2009. Toujours à la recherche de nouveaux horizons, il entre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de Patrick Demenga où il obtient le Bachelor en 2012 et le Master de concert en 2014. Guillaume continue actuellement de diversifier ses connaissances avec un second Master en pédagogie chez Marc Jaermann. Il étudie également le violoncelle baroque depuis 2005, d'abord avec Dominique Dujardin puis Patrick Demenga. Il participe à des masterclass de Jérome Pernoo, Anthony Leroy, Franz Helmerson, Gary Hoffman et Martin Ostertag ou encore Orfeo Mandozzi. Il se produit dans diverses formations d'orchestres comme le Valiant Orchestra et actuellement avec l'Orchestre de Chambre de Lausanne et le Sinfonietta de Lausanne. Pour l'année 2014-2015 il est violoncelle solo de L'OSUL sous la direction de Hervé Klopfenstein et s'occupe également des partielles dans un cadre pédagogique. En musique de chambre il est fondateur du duo Sonho avec le guitariste Bruno Dias ainsi que de l'ensemble Auliden. De plus il fait partie de l'ensemble contemporain Sargo et Diachronie. En 2012 il a joué en soliste le concerto de Saint-Saëns avec l'orchestre Allegro Passionnata. Il se produit en solo en 2014 dans le cadre du festival Bach à Lausanne.


brodard


Michel Brodard, basse-baryton, a obtenu sa virtuosité de chant au Conservatoire de Fribourg avec la mention Summa cum laude avec félicitations du jury. Ouvrant une intense carrière de concertiste, il chante dans de nombreux pays sous la direction de Markevitch, Stein, Menuhin, Jordan, Plasson, Herreweghe, Magloire, Corboz, Viotti et Luisi. Des oratorios, passions et messes aux oeuvres méconnues, il cultive un vaste répertoire. Nombre de compositeurs actuels l'ont choisi pour la création d'œuvres dont certaines écrites pour lui. A l'opéra, il chante de nombreux rôles dans des oeuvres de Rossini, Cimarosa, Donizetti, Gluck, Bizet, Purcell et Britten. Il a enregistré des oeuvres de Monteverdi, Bach, Schubert, Ravel notamment, s ous la direction de Michel Corboz, Armin Jordan, Helmuth Rilling, Neeme Järvi. Depuis 1997, Michel Brodard enseigne le chant à la Musikhochschule de Lucerne.


bussy

A la fin de son gymnase, en 2010, Giliane Bussy part à Paris suivre les cours professionnels à l'Ecole Charles Dullin. De retour en Suisse en 2011, elle entre dans l'école de théâtre des Teintureries à Lausanne de laquelle elle sera diplômée en 2014. Immédiatement, elle se lance dans une carrière professionnelle, tout à la fois comme professeur dans un cours pour enfants, improvisatrice, conteuse, comédienne et metteur en scène. On a pu la voir dans « Un Américain dans Paris » à l'Espace Culturel des Terreaux au printemps 2016 et on la retrouvera cet été au Festival d'Avignon dans « Le Blues de la tortue » à l'Espace Saint-Martial. Elle est Giulietta dans "Painting Luther" en tournée actuellement pour cette année jubilaire de la Réforme.


bussy

Né en 1987 à Moudon, Séverin Bussy se passionne pour la musique et le théâtre depuis son enfance. Sa scolarité se déroule dans la région de Mézières où il participe déjà à de nombreux spectacles scolaires montés par quelques professeurs passionnés. Entre 7 et 24 ans, Il prend des cours de violon et se produit de nombreuses fois à l'Eglise Saint-Etienne de Moudon notamment avec l'Orchestre à Cordes des Jeunes de la Broye dirigé par Sylviane Ney. Aujourd'hui comédien professionnel, Séverin a travaillé plusieurs fois sous la direction de Jean Chollet. Dernièrement, il s'est produit dans des spectacles tels que « L'Ombrelle du Crocodile », « un Américain dans Paris » ou encore «Zorba» lors du Festival d'Avignon. Dans quelques semaines, il débutera une tournée avec la nouvelle production de la « Cie de la Marelle» et se produira en décembre prochain au Théâtre Montreux Riviera avec la pièce « Thé à la menthe ou t'es citron ».

alexandre

Haut de page
Site de Alexandre Cellier












charriere
Site de Caroline Charrière,compositrice










chollet


Site de Anne Chollet











chollet


Aude Chollet naît en 1988. Après avoir étudié le violon pendant plus de treize ans au Conservatoire de Lausanne, elle se dirige finalement vers le théâtre. Elle entre à la Manufacture (Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande) dont elle sort diplômée en 2012. Elle a été assistante à la mise en scène sur Ma vie avec Martin Luther King, de la compagnie de la Marelle, ainsi que sur Aminata, de Gilles Laubert, qui s’est joué à Vidy en 2012. On a pu la voir sur scène, également à Vidy, dans Stabat Mater Furiosa et Paradis perdus, de la Compagnie Mezza-Luna. Elle joue actuellement dans Ambitions, une série théâtrale qui a lieu au Théâtre du Grütli à Genève, ainsi que dans le spectacle musical Barbara, l'âge tendre, une création de la Cie Appât de Loup.






jean


Né le 7 mai 1954 à Vucherens dans le Jorat (VD), Jean Chollet obtient une licence en théologie à l'Université de Lausanne et suit en parallèle les cours de l'Ecole Romande d'Art Dramatique de Lausanne avant d'entrer comme stagiaire étranger dans la classe de Michel Bouquet au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris (1979-1980). Hésitant, comme au XVIIIe siècle, Lessing, entre la prédication et le théâtre, c'est dans ce dernier domaine qu'il se lance d'abord, encouragé par son professeur Michel Bouquet qui lui révèle ses talents de metteur en scène plus que de comédien. De retour en Suisse, Jean Chollet fonde en 1982, à Lausanne, la Compagnie de la Marelle, dont il est le directeur artistique et pour laquelle il écrit des spectacles. Dès 1982, il réalise également des spectacles pour les Artistes Associés de Lausanne (1982-1983) ainsi que pour le Théâtre du Peuple de Bussang (Vosges), qu'il dirige de 1985 à 1987. L'été 1987, il met en scène Aliénor de René Morax au théâtre du Jorat et, l'année suivante, il en devient le directeur, imposant une saison d'été composée d'une ou deux productions régionales et de trois ou quatre spectacles invités. Il dirige le Théâtre du Jorat de Mézières durant plus de vingt ans. Sous sa direction, le théâtre évolue, Jean Chollet étant soucieux d'accueillir des spectateurs de toutes catégories; parmi ses mises en scène pour ce lieu peuvent être citées celles d'Œdipe Roi de Sophocle dans une adaptation d'André Bonnard (1989), César Ritz and Co de Bernard Bengloan (1991), Christophe Colomb d'après le Journal laissé par l'explorateur (1992), L'Arlésienne de Bizet (1996), Farinet d'après Charles-Ferdinand Ramuz (1996), Zorba de Kazantzaki (1997) et Mozart et Salieri d'après Pouchkine (1999). Pour le centenaire du Théâtre du Jorat, en juin 2008, il écrit une pièce, Monsieur René et le Roi Arthur, pour de nombreux comédiens et soixante choristes qui chantent du Gustave Doret et Arthur Honegger, deux compositeurs phare de l'institution mézièroise. En parallèle, Jean Chollet travaille durant quinze ans (1982-1997) au Service des émissions dramatiques de la Radio romande en tant qu'adaptateur, réalisateur, et enfin chef des émissions dramatiques (1991-1992). Il écrit également, sous le pseudonyme de Jean Naguel, des textes dramatiques créés pour la plupart par la Compagnie de la Marelle et diffusés par la Radio Suisse Romande ou France Culture, comme La Durand, prisonnière du Roy (1982), Les Idées noires de Marthin Luther King (1992), La Courtisane de Jéricho (1993), Timothée l'inoubliable (1994), Le Défi de Jeanne (1986), Antonio tailleur de Pavie (1986), Adélaïde et le Prieur (2000), Marilyn et le Savant (2003), Le Gospel de Mahalia (2004), œuvre engagée d'après la vie de Mahalia Jackson (1911-1972) représentée lors de l'inauguration de la scène de l'espace culturel des Terreaux, La mort du colonel, d'après La mort digne de Frédéric Lamoth, Le Manuscrit du Saint-Sépulcre, d'après Jacques Neirynck, la comédie musicale Noël à Brooklyn, ainsi que La belle meunière, d'après Marcel Pagnol. Toujours proche des milieux pastoraux, il donne des cours d'expression orale aux pasteurs stagiaires de Suisse romande dans le cadre de leur formation. En 2004, la carrière de Jean Chollet prend un tournant et lui permet de rapprocher ses deux passions, puisqu'il crée, avec le pasteur Serge Molla, l'Espace culturel des Terreaux à Lausanne, qu'il dirige depuis; cet Espace est dédié à des spectacles, expositions, conférences ou débats mettant en scène des questions de société mais aussi des réflexions éthiques et spirituelles. En 2007, dans une église protestante d'Avignon, Jean Chollet fonde l'Espace culturel Saint-Martial où il "exporte" chaque année les spectacles des Terreaux, et c'est aussi l'occasion de créer et de roder des spectacles qui sont ensuite "rapatriés" à Lausanne, en les jouant tous les jours et en observant les réactions du public. Ce nouvel espace remporte très vite un grand succès, faisant salle comble à chaque représentation, si bien que d'autres producteurs de spectacles se sont à leur tour intéressés aux possibilités du lieu. En 2009, enfin, sa carrière prend un autre tournant puisque l'homme de théâtre revient à la théologie et effectue son stage pour prendre la robe pastorale en 2010. Pensant que "le monde est confié aux hommes pour qu'ils en fassent quelque chose, avec toute la liberté et les risques que cela comporte", il souhaite apporter un souffle nouveau à l'Eglise protestante et lui rendre sa "dimension artistique et émotionnelle", étouffée "au profit de l'intelligence et d'une certaine froideur". Après un stage effectué à la paroisse de Vevey, Jean Chollet est, depuis 2011, pasteur de la paroisse de Saint-Laurent à Lausanne.





contaldo


Haut de page
Site de Camila Colella, danseuse












contaldo


Né en Italie, Valerio Contaldo grandit en Valais. Après un Diplôme d'Enseignement de guitare classique au Conservatoire de Sion, il étude le chant auprès de Gary Magby au Conservatoire de Lausanne. Il y obtient son Diplôme de Concert en juin 2006. Dans le domaine de l'oratorio, il chante, entre autres: le Requiemde Mozart, l'Oratorio de Noël de Bach, la Création de Haydn, le Roi David de Honnegger.... Sur scène, il interprète Aristée/Pluton dans l'Orphée aux Enfers d'Offenbach, le Chevalier de la Force dans les Dialogues des Carmélites de Poulenc. Il chante sous la direction de plusieurs chefs, dont: Michel Corboz, Véronique Carrot, Hervé Klopfenstein, Laurent Gay.. Il est lauréat de la Fondation M. Dubuis en 2003 et des Fondations C. Mosetti et Slidarvox en 2006.




delor

Né dans une famille de musiciens, François Delor a fait la plus grande partie de ses études musicales au Conservatoire de cette ville, tout en suivant parallèlement les cours de l'Ecole des Beaux-Arts. Ses maîtres d'orgue furent Pierre Segond à Genève et Marice-Claire Alain à Paris. Organiste titulaire du temple de la Fusterie depuis 1966, et de la Cathédrale St-Pierre de Genève depuis 1994, il consacre une grande partie de son activité à sa carrière de concertiste. Il a enseigné de nombreuses années l'orgue et l'harmonie au Conservatoire supérieur de musique de Genève, dont il est professeur honoraire. Il est souvent demandé comme expert pour la construction des orgues. Il s'adonne également à la composition: citons six Préludes pour piano, Six Lieder sur des poèmes de Rilke, ainsi que, pour l'orgue, une Sonate, un livre de 12 Noëls, une Toccata, un recueil de 30 Interludes. Il a écrit aussi plusieurs œuvres-pastiches pour piano et pour orgue, dont la 7e Sonate de Mendelssohn, le 4e Choral de Franck, une Fantaisie de Liszt, des Pièces d'orgue dans le style des anciens Maîtres français, etc…Il a réalisé des transcriptions pour orgue (Purcell, Couperin, Schubert, Wagner, Tchaïkovski). Il est aussi l'auteur d'un Traité d'harmonie. Dans sa discographie, signalons plusieurs CDs consacrés à la musique baroque française, répertoire que François Delor affectionne tout particulièrement: Dandrieu, Dumage, Marchand, sur l'orgue Quoirin du temple de la Fusterie; Franck, à l'orgue du Victoria Hall. Deux CDs récents ont été enregistrés sur les orgues Metzler de la cathédrale de Genève: Les Grandes Orgues de la cathédrale Saint-Pierre (Sweelinck, Bach, Alain, Liszt) et A la manière de… (F. Delor, œuvres pastiches de Bach, Mozart, Mendelssohn, Alain, Franck).

Octavio


Site de Octavio De La Roza, danseur










Octavio


Site de Jean Duperrex











fedorov

Haut de page
Site de Denis Fedorov, orgue et accordéon












fournier



Brigitte Fournier est née à Sion, où elle prend ses premiers cours de chant auprès d'Oscar Lagger. Elle obtient son diplôme de chant au Conservatoire de Berne dans la classe de Jakob Stämpfli et poursuit ses études à la Folkwangmusikhochschule de Essen, puis auprès de Juliette Bise à Lausanne, couronnées par un prix "virtuosité" en 1987 et une licence de concert en 1988. Ses débuts ont lieu en juin 87 au Théâtre Municipal de Lausanne dans le rôle de Naïade ( Ariane à Naxos ) qu'elle enchaîne avec Musetta (La Bohème ) au printemps 88 à Bienne. Pendant deux ans, elle a été membre de la troupe de l'Opéra de Lyon où elle chante notamment Norina (Don Pasquale), Rosine ( Le Barbier de Séville) et Frau Hertz (Der Schausspieldirektor de Mozart). Un de ses rôles fétiches est celui de Sœur Constance dans Les Dialogues des Carmélites de Poulenc, qu'elle a interprété à Lyon, Bordeaux, Nancy, Toulouse et enregistré sous la direction de Kent Nagano. En 1991, son interprétation de Zerbinetta (Ariane à Naxos) à Klagenfurt lui vaut de vives louanges comme d'ailleurs sa Papagena (la Flûte enchantée) en Avignon. Depuis 1995, on a pu l'entendre dans Sophie (Werther) et Nanetta (Falstaff) à Lausanne, Blondchen (L'Enlèvement au Sérail) au Grand Théâtre de Genève - interprétation brillamment saluée par la critique internationale - puis à nouveau Sophie et Papagena au Capitole de Toulouse. En 1999, elle a chanté Ninfa et Speranza dans l'Orfeo de Monteverdi à Lausanne. Cette saison, après Sophie dans Werther à l'Opéra de Genève, elle fait ses débuts dans une autre Sophie, celle du Chevalier à la Rose, d'abord au Capitole de Toulouse, puis à Bilbao. Brigitte Fournier a chanté dans les festivals les plus prestigieux tels ceux de Gstaad ( Festival Menuhin ), de Sion (Tibor Varga), de Montpellier, de Lucerne, d'Aix-en-Provence et également à Tokyo, Varsovie, Lisbonne, Paris, Zürich, Detmold, Avignon ou encore Bordeaux etc.

geneva
Site du Geneva Brass Quintet









camille
Camille Giraudo est né en France en 1989. Elle commence à étudier la flûte-à-bec à l'âge de 8 ans. C'est seulement 5 ans plus tard qu'elle découvre le hautbois avec F. Garceau. Ses études l'ont amené à travailler avec de nombreux professeurs, notamment avec M. Lombard, C. Gendreau, D. Arrignon. En parallèle de ses études de hautbois, elle accompli un diplôme de musicologie. Elle obtient dernièrement son diplôme de pédagogie à la HEMU de Lausanne, dans la classe de J-L. Capezzali. Camille enseigne actuellement à Lausanne et à Oron-la-ville. Elle joue aussi du cor anglais, ce qui l'a amené à créer récemment avec des collègues de la région un ensemble atypique, Aval'anches Quartet mêlant deux hautbois, cor anglais et basson.




gorlier

Haut de page
Comédien français, Christophe Gorlier fait son conservatoire à Marseille. Il est aussi cascadeur et pratique l'équitation depuis 1975. Fin cavalier, il sait parler à l'oreille des chevaux. Il fonde sa compagnie, la Comédie d'un Autre Temps en 1989, et dirige depuis 2000 le théâtre de " La Comédie Ballet " à Marseille. A la télévision, pour TF1, notamment, il joue dans L'affaire Dominici de Pierre Boutron, "Carla Rubens" de Bernard Uzan ou "Valentine et Compagnie" de Patrice Martineau. A Lausanne on l'a vu dans "Noël Tsigane", "Vivaldi et le Cardinal", "Le Petit Prince" et "Femme de Prêtre". Il jongle avec les accents, le soleil, et les textes qu' il adore. Un homme entreprenant à suivre, si vous y arrivez !




Grazinyte
Le point de départ de la carrière de Mirga Grazinyte-Tyla a été le "Deutscher Dirigentenforum" en avril 2009; elle a ensuite pu bénéficier de leur aide. En 2011, et pour deux saisons, elle a été 2ème Kapellmeister du Théâtre Heidelberg, ce qui lui a permis de diriger de nombreux opéras et plusieurs concerts symphoniques. En avril 2012, elle gagne le prestigieux "Nestlé and Salzburg Festival Young Conductors Award" ce qui lui donne l'occasion de diriger l'Orchestre de chambre Mahler au Festival de Salzbourg en août 2012. Reconnue comme une jeune chef d'orchestre dynamique et extrêmement douée, Mirga Grazinyte-Tyla était une des révélations du séminaire Kurt Masur en 2009. En conséquence, elle a été invitée à Bonn en décembre de la même année par le Beethoven Orchester et son directeur musical Stefan Blunier pour participer à la "Beethoven Night." De plus, le Maestro Kurt Masur l'a invitée à partager le podium avec lui et deux autres chefs d'orchestre pour la Neuvième Symphonie de Beethoven en décembre 2010, elle a dirigé le deuxième mouvement de cette symphonie. Née à Vilnius, en Lituanie, Mirga Grazinyte-Tyla a grandi dans une famille de musiciens. Elle accomplit sa formation musicale à Graz (Autriche), avant de poursuivre ses études à Leipzig, puis à Bologne. Elle a participé à de nombreuses Master Classes et travaillé avec des chefs comme Christian Ehwald, George Alexander Albrecht, Johannes Schlaefli, Collin Metters et Kurt Masur.

shagan

Shagan Grolier débute une première période d'étude de la contrebasse, de 18 à 20 ans, dans la classe de Catherine Guillemot, au Conservatoire de Musique, de Danse et d'Art Dramatique de Nîmes. Il y il obtient son premier Diplôme d'Études musicales en saxophone dans la classe de Jérome Christophe. Il met un terme à ses études de contrebasse pour partir se perfectionner au Conservatoire de Lyon dans la classe de saxophone de Jean-Denis Michat. Après une année passée à Lyon son passé le rattrape, à 21 ans il décide de se consacrer entièrement à la contrebasse. Une année plus tard il obtient son deuxième Diplôme d'Études musicales, cette fois-ci en contrebasse, dans la classe de Jean-Marie Verne. Il intégre ensuite la Haute École de Musique de Lausanne (Suisse), ou il obtient un Bachelor of Arts HES-SO deux ans plus tard. Il obtient un Master d'Interprétation en 2015 dans la classe de Bo Yuan, après être partit se perfectionner pendant une année à l'Academy of performing Arts de Prague, dans la classe de Jiri Hudec, où il décide de changer de technique d'archet au profit de l'archet allemand. Il a également participé à de nombreux cours de maitres avec, entre autres, Matthew McDonald, Jiri Hudec, Maria Chirokoliyska, Giuseppe Ettore, Thierry Barbé, Bernard Cazauran, Botond Kostyak. Ce parcours original lui a permis de collaborer avec divers ensembles comme l'Orchestre International de Genève, l'Academie du Czech Philharmonic, ainsi que la camerata de la Menuhin Academy Soloists. Shagan fait partie de l'ensemble Matka depuis octobre 2013.

halicki

Adam Halicki a effectué ses études à l’Académie de Musique de Varsovie, avec S. Malikovski, puis à la Haute Ecole de Musique de Munich, avec G. Passin. En 1985 et 86, il remporte les premiers prix du concours polonais de musique de chambre, et du concours polonais de hautbois. Encore pendant ses études, il joue au sein d’orchestres renommés, tels la Philharmonie de Varsovie ou l'Orchestre philharmonique de Münich. Depuis 1990, il est hautbois solo de l’Orchestre symphonique de Berne, avec lequel il se produit également comme soliste, sous la direction d’Eliahu Inbal, Dimitri Kitajenko ou Hans Graf. Il pratique également la musique de chambre, avec quatuor à cordes, quintette à vent, harpe, piano… A plusieurs reprises, il a été invité comme jury pour les examens de hautbois au conservatoire de Lausanne. Il a également enseigné aux Académies de musique de Varsovie et de Breslau.





La soprano Kathrin Hottiger est née à Langenthal (BE) et a grandi à Berne. En 2012, elle entreprend des études de chant lyrique à la Haute École de Musique de Lucerne dans la classe de Liliane Zürcher. Elle obtient son Bachelor en juillet 2015 et achèvera son diplôme de Master of Arts Performance en 2017. Elle a déjà eu l'occasion de se présenter comme soliste dans un vaste répertoire avec, entre autres, des œuvres de Bach, Monteverdi, Mozart, Händ.el et Rossini. Elle s'intéresse aussi bien au lied qu'à la musique sacrée. En décembre 2015, elle a débuté sur la scène du Centre de la culture et des congrès (KKL) à Lucerne avec une cantate de J. S. Bach. En 2014, elle a fait ses premières expériences dans le domaine de l'opéra avec le rôle principal de « Sémélé » de Marin Marais au théâtre municipal de Sursee (première suisse). Ce printemps, elle a tenu le rôle de Venus dans « Venus and Adonis » de John Blow lors d'une production du Théâtre de Lucerne. Elle a participé à des masterclasses auprès de Ton Koopman, Evelyn Tubb et Edith Mathis


innocenzi

Haut de page
Site de Diego Innocenzi, orgue













kolly


Site de Rachel Kolly d'Alba, violon











koopman
Site de Ton Koopman, orgue









kristina
Site de Kristina Kosmina, pianiste













lehmann

Né à La Chaux-de-Fonds, Patrick Lehmann y étudie la trompette avant de partir à Versailles (1er prix du Conservatoire de Versailles) puis Lausanne (Licence de Concert). Eclectique, il partage sa vie de musicien entre la musique « classique », le jazz, la direction d'orchestre et la trompette naturelle. Il enseigne à la HEM de Genève où il est également responsable de la filière "Diplôme de musicien d'orchestre". Il a été membre du Jury du Concours International de Genève et s'est déjà produit dans le monde entier et dans les plus grands festivals (Montreux Jazz ou Montreal Jazz entre autres). Il est aujourd'hui trompette solo de l'Ensemble Instrumental de Lausanne (Corboz).



marie

Haut de page
Site de Marie Lys Jaermann, soprano














jardin

Née à Marseille en 1989, Gabrielle Jardin découvre le violoncelle à l’âge de trois ans à l’École Suzuki et participe dans les années qui suivent à la tournée européenne de l’ensemble Rondo di cello. À douze ans elle obtient au Conservatoire de Marseille un premier prix de musique de chambre et gagne notamment le premier prix du concours Trophée d’Or Enfants du Monde en trio avec piano. Ses cinq années d’études entre 2004 et 2009 au conservatoire de Lyon sont couronnées par un premier prix de musique de chambre et un premier prix de violoncelle dans la classe d’Augustin Lefèbvre. Elle poursuit ensuite ses études à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de Patrick Demenga où elle obtient en 2012 le Bachelor in Arts, puis en 2014 le Master de pédagogie instrumentale. Gabrielle est membre du Sinfonietta de Lausanne depuis août 2012, elle est également membre du London Cello Orchestra avec lequel elle a donné une série de concerts en Juin et Juillet 2013 à Genève et en Corée du Sud. Elle enseigne le violoncelle à l’Institut de Ribaupierre à Lausanne depuis 2012.


Helena

Héléna Macherel, née en 1995 à Lausanne, commence la flûte traversière à l’âge de sept ans avec Béatrice Jaermann. Dès ses premières années, elle participe aux Concours des Jeunesses Musicales Suisses, dont elle est lauréate de plusieurs premiers prix. A quatorze ans, elle entre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de José-Daniel Castellon. Cinq ans plus tard, elle y obtient un Master spécialisé Soliste. A la fin de ses études lausannoises, elle reçoit la bourse Fritz Bach, décernée à de jeunes musiciens. En 2014,  elle poursuit ses études à la Hanns Eisler Hochschule Musik Berlin dans la classe de Silvia Careddu, flûte solo à la Wiener Symphoniker. Héléna Macherel participe à de nombreuses masterclasses avec Sophie Cherrier, Juliette Hurel, Michel Moragues, Patrick Gallois à l‘ «Accademia Chiggiana» de Sienne, Emily Beynon et Emmanuel Pahud. Elle a pris part à plusieurs concours internationaux, notamment au Cimarosa International Competition Aversa (Italie) et au 47th Budapest International Flute Competition dont elle est finaliste. Elle remporte le Premier prix de l’EMONA International Competition.
Héléna Macherel se produit en soliste avec le Zürcher Kammer Orchester (ZKO), avec l’Orchestre Symphonique de la Radio de Budapest, ainsi qu’avec le Danube Symphony Orchestra de la même ville. Elle joue régulièrement en Europe. En septembre 2014, elle obtient la Bourse Leenaards. Elle est également soutenue par les fondations Irène Dénéréaz et Casino Barrière de Montreux.
En dehors de ses activités flûtistiques, Héléna Macherel se passionne pour la composition et étudie le piano.

martin
Après une école de commerce à Neuchâtel, Frédéric Martin se tourne résolument du côté du théâtre. Conservatoire d'Art Dramatique de Lausanne (Diplôme obtenu en 1990), puis différents stages post-grades. Metteur en scène, auteur, comédien, il a joué sous la direction de Philippe Cohen, Pierre Bauer, Simone Audemars, Charles Joris, Séverine Bujard, Michel Grobety…Dans des chefs d’œuvres du répertoire allant du " Roi Lear" à "En attendant Godot", en passant par les " Mémoires d’Adrien". On a pu le voir souvent au Théâtre du Jorat : Zorba le Grec, Folle journée à Venise, Marilyn et le Savant, et encore tout récemment il y incarnait René Morax, dans "Monsieur René et le Roi Arthur".





masson


Née à Vevey, Joëlle-Aurélie Masson-Mayor étudie le chant au Conservatoire de Lausanne dans la classe d’Hiroko Kawamichi, où elle obtient son diplôme d’enseignement en 2005 puis son diplôme de concert en 2006. Comme soliste, elle travaille sous la direction de plusieurs chefs dont Valentin Reymond, Hervé Klopfenstein, Véronique Carrot, René Falquet… ainsi qu’avec des metteurs en scène comme Elsa Rouke, François Rochaix et Diane Decker. On a pu l’entendre notamment chanter en 2004 Belinda dans Didon et Enée de Purcell, puis Cake Lady dans Postcard from Morocco de D.Argento à l’Opéra de Lausanne. En juin 2005 elle interprète Madame Lidoine dans le dialogue des Carmélites de Francis Poulenc, puis en octobre Les Scènes de Faust de Robert Schumann avec la Sinfonietta.Elle se perfectionne lors de masterclass avec Alain Garichot, Axel Bauni et Christa Ludwig. En février 2005 elle est invitée à Vienne par Christa Ludwig pour poursuivre son travail d’interprète. Joëlle-Aurélie Masson-Mayor est boursière de la Fondation Colette Mosetti pour 2003 et 2004, et du Cercle Romand Richard Wagner pour 2004.


meylan

Haut de page
Daniel Meylan est né en 1953. Après avoir accompli ses études musicales au Conservatoire de Genève, notamment dans la classe d'orgue de Pierre Segond, il poursuit sa formation par des recherches sur l'ornementation, les doigtés anciens; mais également sur la rhétorique et les contantes expressives propres au répertoire baroque. Président de l'Association des organistes romands durant plus de 20 ans, il fut également membre de l'Association suisse pour la sauvegarde des orgues historiques, ou encore de celle consacrée au compositeur Jehan Alain. En outre, lors d'examens ou de concours,il participa à plusieurs reprises aux délibérations du jury. Daniel Meylan a enregistré pour les firmes Cascavelle et Hortus plusieurs disques salués par la critique suisse et internationale. Il donne de nombreux concerts dans son pays, de même qu'à l'étranger. De plus, il interpréta en 21 récitals l'intégrale de l'oeuvre pour orgue de J.S. Bach, en hommage à A. Schweitzer. Signalons encore que son activité de chef de choeur lui permet d'aborder plusieurs oeuvres marquantes du répertoire vocal (Passion selon St.-Jean, Magnificat et Oratorio de Bach, Messie de Haendel, Requiem de Mozart.)

michel

Jean-François Michel effectue sa formation musicale au Conservatoire de Fribourg. En 1975, il obtient le Certificat d'Enseignement, et la même année, il remporte la médaille de Bronze au Concours International de Genève (CIEM). En 1978, il est vainqueur du Concours national de Riddes en quatuor. Comme trompette solo de l'Orchestre de Münich et comme membre du Festspielorchester de Lucerne, il a joué sous la baguette des plus grands chefs. Il est professeur à l'HEMU (Haute Ecole de Musique), site de Fribourg. Il se consacre également à la composition.








monnier

Né à Arnex sur Orbe, Valentin Monnier étudie le chant à la SSPM avec Katharina Begert Il a suivi la classe d'opéra de la Hochschule für Musik und Theater de Zürich et chant comme choriste à l'opéra de Lausanne. Il a interprété le rôle de Sarastro dans une version pour enfants de la Flûte Enchantée de Mozart. Dans le domaine de l'oratorio, il a chanté le Messie de Händel, le Magnificat de Bach, les Vêpres de Monteverdi, le Requiem de Mozart. Il a interprété le rôle de Gepetto dans l'opéra "Pinocchio court toujours". Il a également chanté un concert d'airs d'opéras de Mozart en compagnie du comédien Christophe Balissat.



OCL
Site de l'Orchestre de Chambre de Lausanne











peguiron
Site de Simon Peguiron, orgue








pfeiffer

Site de Nathalie Pfeiffer, comédienne














pilipiec


Haut de page
Née en Pologne, Anna Pilipiec effectue sa formation à l’Ecole nationale supérieure d’Art dramatique de Varsovie ; elle y obtient son Diplôme en 1991. Son activité théâtrale se développe aussi bien dans son pays d’origine qu’en Suisse : elle a notamment joué dans des mises en scènes de G. Wod, J.Ph. Weiss, Ch. Siegenthaler, G. de Lion, P.L. Rajot. En Pologne, elle a également joué à plusieurs reprises pour la télévision. Elle a travaillé comme assistante avec André Steiger et Jane Savigny. Anna Pilipiec fait également de la mise en scène.








pillonel
Née à Neuchâtel, Catherine Pillonel Bacchetta a terminé ses études de chant au Conservatoire de Lausanne sur un prix de virtuosité en 2001. Lauréate de diverses bourses et concours, elle a eu l’occasion de se perfectionner auprès de Laura Sarti, Christa Ludwig, Hugues Cuénod et James Bowman, ainsi qu’en stage à Berlin sur invitation du prof. Dietrich Fischer-Dieskau. Elle se produit régulièrement en qualité de soliste, en concert, en récital ou dans le domaine de l’oratorio, sous la direction de Michel Corboz notamment. Sa formation lyrique l’a amenée à collaborer avec divers théâtres suisses et français, où elle a chanté les rôles Didon, Dorabella ainsi que des opérettes. Elle se consacre avec un égal bonheur à un répertoire des plus éclectiques, de la Renaissance au contemporain (Schoenberg,Berio, Cage, Kurtag…), en solo ou en quatuor avec l’Ensemble Ex Auditu, dont elle est membre fondateur. Elle a en outre participé à plusieurs créations d’oeuvres de compositeurs suisses.



pincemaille
Site de Pierre Pincemaille, orgue









Clothilde

Après avoir obtenu un diplôme d'études musicales au Conservatoire de Rueil-Malmaison ainsi qu'une licence en musicologie à la Sorbonne, Clothilde Ramond se perfectionne à Lausanne. Elle est lauréate des concours internationaux de Genève en 2009, de Tokyo en 2010.
Musicienne indépendante, d'une qualité remarquable, elle collabore avec plusieurs formations importantes, principalement en Suisse.








Rechsteiner
Site d'Yves Rechsteiner, orgue








righetti

Site de Benjamin Righetti, orgue










rogg

Haut de page
Site de Lionel Rogg, orgue












thevenaz


Site de Vincent Thévenaz, orgue












thonney
Né à Lausanne, Philippe Thonney y effectue toute sa formation, tant scolaire (collège et gymnase) que professionnelle (Conservatoire, section d'Art dramatique). Il obtient son Diplôme en 2002 ; depuis, il a travaillé, aussi bien en Suisse Romande qu'en France, sous la direction de nombreux metteurs en scène : François Rochaix, Jean Chollet, Catherine Desarzens, Christian Egger… Dans des lieux aussi variés que le Théâtre de Carouge, le petit Théâtre, l'Espace culturel des Terreaux ou encore la Cathédrale de Lausanne ! Tout dernièrement (juin2008), il était Arthur Honnegger au Théâtre du Jorat dans "Monsieur René et le roi Arthur".





urstein

Né en Pologne, Paul Urstein commence le violon à l’âge de six ans. Il travaille avec le professeur Irène Dubiska à l’Académie de Musique de Varsovie. Etabli en Suisse, il participe aux "Meisterkurse" du professeur Wolfgang Schneiderhan à Lucerne. Depuis 1972, il est membre de l’Orchestre de Chambre de Lausanne. Il a donné de nombreux concerts comme soliste, avec, à la tête de l’OCL, Armin Jordan, Arpad Gerecz, et d’autres chefs invités. En 1980, il remporte la médaille de bronze au Concours International d’Exécution Musicale de Genève. Il joue régulièrement au sein de nombreuses formations de musique de chambre, et pratique l’enseignement du violon et musique de chambre - lors des cours de Maître organisés par l’Académie de Musique de Varsovie à Lancut, en Pologne et dans le cadre de l'Institut de Ribaupierre à Lausanne. En 2004, il enregistre, pour Gallo, l’intégrale des Sonates d’Eglise de Mozart pour deux violons, violoncelle, contrebasse et orgue.


vaucher

Né à Berne, Jean-François Vaucher commence le piano dès l’âge de 11 ans avec François Riat ; il poursuivra le travail de cet instrument avec la pianiste suédoise Inger Wikström. C’est à l’âge de 15 ans qu’il entreprend ensuite l’étude de l’orgue : tout d’abord à Vevey, avec François Demierre, puis au Conservatoire de Genève, dans la classe de Pierre Segond. Formation classique: harmonie, fugue, contrepoint, improvisation, styles et formes etc. Après l’obtention de ses diplômes, il reçoit un Premier Prix de Virtuosité en 1975, année où il est nommé organiste titulaire des grandes orgues de l’église Saint François à Lausanne. Dès 1972, il enseigne à l’Académie d’orgue de Saint Dié, dans les Vosges (la plus ancienne Académie d’orgue de France). Parallèlement à son activité de concert, il entreprend des études de médecine en 1979. Enfin, en 1985, il est nommé Professeur des classes supérieures d’orgue au Conservatoire de Lausanne. Son répertoire s’étend de la musique ancienne à la musique du XXe siècle et a fait l’objet de divers enregistrements à la Radio comme sur disque (VDE-Gallo). Depuis de nombreuses années, il siège dans différents jurys : Conservatoires suisses et européens, concours internationaux (en 2000, au concours international Grand Prix de Chartres). Il est le concepteur de la composition du grand orgue de Saint François qui a été superbement restauré et entièrement reconstruit en 1995.


thevenaz


Site de Laurence Verant, violon














zimmermann

Haut de page
Après avoir servi dans les paroisses de Belmont-sur-Lausanne et Chailly-Lausanne, Benoît Zimmermann est organiste de la paroisse réformée à Payerne. Il a suivi sa formation auprès de Pierre Pilloud au Conservatoire populaire de musique de Genève, puis de Jean-François Vaucher au Conservatoire de Lausanne. Ses activités regroupent à la fois la vie musicale paroissiale, le répertoire d'orgue, l'accompagnement et la basse continue, l'enseignement et la recherche.









© "Amis de l'Orgue de Moudon" 2017